C’est dans les jardins de l’Hôtel DuPeyrou construit au 18 e siècle à Neuchâtel que Sig Saurer nous avait donné rendez-vous.

Dans une ambiance détendue, ce sympathique jeune père est revenu pour nous sur les épisodes qui ont marqué sa vie!

Né en Afrique au Gabon d’une mère Haïtienne, Patrick passera une petite partie de son enfance du côté de Montpelier en France, avant de poser ses valises à Neuchâtel en suisse romande à l’âge de 10 ans.

Le déclic lui est venu lorsqu’il découvrit l’album de la compilation de rap français regroupant des chansons inspirées du scénario du film “La Haine” sorti en 1995 . Il comprit alors que le rap était pour lui comme une évidence.

Si pour lui le rap est l’un de ses sujets de prédilection, il en va de pair avec celui de trouver le bonheur, et le partager avec les siens.

Oui mais alors, ou à votre avis Sig Sauer puise t-il son inspiration afin de prendre autant de hauteur sans devoir user d’hélices ni de réacteur?! On vous laisse le deviner….

Pour Sig Sauer, tout le monde a sa chance dans le rap français, il y a notamment selon lui plein d’artistes suisses talentueux.

“Je trouve un peu dommage que dans les festivals on trouve toujours un peu les mêmes groupes, plus d’ouverture serait la bienvenue au niveau du choix des artistes qui prodiguent la discipline rap, celui qui est un plus street”.

Face à l’actualité qui alimente un climat de peur, il aurait envie de dire aux gens, “Profitons, car nous ne savons pas de quoi sera fait demain”.

C’est à l’écoute des 13 différents morceaux de son album , qu’il s’est rendu compte que le mot rêve revenait tout le temps. Le titre était là:”Dreamer.”

“Dreamer” a été fait sur 3 ans. On y retrouve ici un concentré de morceaux old school mélangés à une sélection de sons bien actuels.

5 ou 6 clips ont déjà été tournés, on peut citer celui de “Tour Eiffel” filmé à Paris en featuring avec la chanteuse  yverdonnoise Charline Mathez aka CHARLYN.

Le clip “T’as pas fini de m’entendre “a quant à lui été tourné dans le Queens à New York, quartier référence en matière de rap new yorkais et américain.

Le clip “Fais ce que tu as à faire” a été tourné en Thaïlande. Ce morceau est un dépaysement total et pétrit d’influences reggae / rap / trap.

Extra frais, il a été conçu pour la saison estival sous la houlette de Cody mcfly, réalisateur de la plupart des clips de Seth Gueko, rappeur français membre du label et collectif Néochrome et Jason Voriz rappeur français du collectif DBF (D’en Bas Fondation) .

Vient enfin le clip “Univers” tourné justement dans les jardins de l’Hôtel Du Pêyrou à Neuchâtel, où nous sommes assis tandis que nous parlons. C’est un titre qui a été diffusé 5 jours avant la sortie de l’album, une façon d’inviter les gens à venir découvrir ou à redécouvrir l’album.

À noter que vous pourrez retrouver Sig Sauer à La Boîte, rue de l’hôpital, le 1 er octobre prochain en avant-première du très prolifique rappeur Français Kekra à Neuchâtel, ainsi qu’à la release party de l’album “Dreamer” qui aura lieu le 7 octobre prochain au lobby bar à Neuchâtel.

Détails & Infos :

Sig Sauer Facebook official

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail