C’est sur les bords du lac de Neuchâtel que nous avions donné rendez-vous à celle qui ne jure que par la couleur du riz, son riz, j’ai nommé Rani Bruggmann, 21 ans, plus connue sous le nom de Colour Of Rice, à la veille de la 3ème édition «Dimensions Jeunes Talents » organisé par le Centre des Loisirs de Neuchâtel et Festi’neuch à laquelle, elle prendra part ce samedi sur la scène de la Marée en tant que finaliste du tremplin 2015.

Née en Suisse, cette bourlingueuse à qui il est inutile de demander le canton d’origine, préfèrent s’autoproclamer citoyenne du monde, sillonnera le pays et l’Europe, durant une bonne partie de son enfance et son adolescence en caravane en compagnie de ses parents.

Consciente que ce qu’elle était entrain de vivre allait être pour elle une étape importante dans sa jeune existence, la petite fille qu’elle était, prit alors les choses comme elles venaient, transformant ainsi le temps en de magnifiques instants. Des instants qui pour elle reste aujourd’hui encore comme les plus beaux de sa vie.

Bercée dès sa plus tendre enfance par les paroles des chansons que lui chantaient ses idoles, qui n’étaient autres que ses parents eux-mêmes musiciens, Rani ne mettra pas longtemps à savoir ce qu’elle ferait de sa vie, grâce notamment à sa maman organiste qui lui enseignera le piano et le rock.

Mais c’est à l’école, lorsque la jeune fille eut 17 ans, qu’elle se mit à faire quelques accords à la guitare et à écrire ses propres compositions, pour ensuite se diriger dans le style qu’on lui connaît aujourd’hui.

A mi-chemin entre le folk et la pop, Rani nous emmène avec elle en balade au travers des univers dont elle seule connaît les chemins à arpenter pour y accéder, sans forcément avoir pour référence des artistes auquels on pense de suite lorsqu’on écoute sa musique.

Avec Rani, vous vous envolerez pour un voyage autour du monde étonnant. Remplies d’émotions, ses chansons nous parlent des gens, comme beaucoup d’artistes le font d’ailleurs, mais raconter par elle on n’en oublierait presque que nous sommes tous pareils.

En l’entendant parler, rigoler, nous faire part de ses joies, ses peines, nous aurions tendance à penser que pour elle tout est si simple, et pourtant il en est n’est rien, car être un artiste c’est avant tout être un produit qu’il faut promouvoir ” C’est vraiment dommage de toujours devoir faire tout absolument seule quand tu n’as pas encore totalement fait tes preuves, car tu as parfois l’impression que ce que pour quoi tu as travaillé durant des jours, des semaines voire des mois ne vaut rien. Le fait d’avoir mis toute ta force avec tout ton cœur et qu’au final tu te dises à quoi bon, c’est vraiment décourageant. C’est pour cela qu’il serait bon parfois que quelqu’un te sorte de cette bulle dans laquelle tu es lorsque tu es en période de création et te dise que ce que tu fais est vraiment très bien. En fin de compte ne sous-estime jamais ta valeur. ”

Mais ça serait mal connaître la jeune femme qui en perpétuelle évolution se lance sans cesse de nouveaux défis, comme celui de ce manager pour l’instant entièrement seul.

En plus d’être auteur-compositeur-interprète, c’est elle qui dessine et réalise ses logos, c’est elle qui en grande partie gère la réalisation de ses clips vidéo. Que dire de ce grand projet pour lequel elle y met également tout son cœur, oui car Colour of Rice, c’est également un concept photographique.

Terre-à-terre, Rani a des rêves qui lui appartiennent, mais son objectif premier est de donner le meilleur d’elle-même autant de fois qu’elle le peut, quit à aller au-delà des limites. C’est quelque chose qu’elle a apprise en allant à la rencontre de « Dimension Jeunes Talents »

Avec Colour of Rice le moment où la jeune femme est la plus heureuse, c’est lorsqu’elle se produit en concert et qu’elle arrive au terme de la dernière chanson de son set, car c’est à cet instant qu’elle mesure toute l’ampleur du travail fourni. Il en sera encore plus question si elle a le sentiment qu’elle aura touché le cœur des gens qui se seront reconnus dans les morceaux choisis.

« Bien que j’aille l’air un peu comme quelqu’un qui fonctionne « toute seule », il y a aussi des bons points en bricolage, et ces points ne sont pas si mauvais. J’aime ce que je fais, et c’est vrai que j’ai réussi toute seule, mais je compte dans mon team également un animateur radio, un spécialiste en e-commerce et web, un photographe, un cinéaste, un musicien, un technicien sonores & légers bookers ainsi qu’un journaliste. Alors vous qui me soutenez, je vous remercie pour l’expérience que nous partageons. Je sais que nous ne pouvons pas vivre indépendamment de notre volonté, parce que comme toutes les créatures vivantes nous avons besoin de l’air, l’eau, la nourriture, d’abris et d’amour. Donc je suis vraiment ravie et reconnaissante de tous ce que vous faites pour moi. Savoir que je peux compter sur quelques rares âmes m’aidant à garder les pieds sur terre, me rassure beaucoup.
J’espère que vous aurez compris ce que je veux dire».

Détails & Infos :

Colour of Rice official fan page

Colour of Rice YouTube Channel

Colour of Rice tumblr

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail