C’était lors de son passage en suisse romande en 2013 à l’occasion de l’Auvernier Jazz Festival dans le canton de Neuchâtel ( Suisse ) où elle officiait en tant que choriste pour le sénégalais Kara Sylla Ka, figure incontournable de sa culture en Suisse, que nous rencontrions Mafé pour la première fois.

Haïtienne de Montréal, elle passera tout de même une année à Genève avant de monter à Paris où elle réside depuis maintenant quelques années.

C’est par mail qu’elle avait répondu à l’invitation que nous lui avions envoyée, expliquant nos intentions de la rencontrer.

Nous avions donc eu raison d’y croire, car les regrets auraient été à la hauteur de l’événement, si nous l’avions tout bonnement laissé filer, d’autant plus que son temps était minuté!

Il ne nous aura pas fallu très longtemps pour constater que nous nous étions pas trompés.

Son énergie contagieuse ne mettra pas longtemps à nous contaminer, et ce, sans que nous ne puissions rien contrôler.

Avec Mafé, vous vous envolerez pour un voyage autour du monde étonnant qui s’avèrera payant dès l’instant où elle se mettra à chanter.

En l’entendant parler, rigoler, nous raconter Montréal, ses joies, ses peines, ceux qu’elle aime, très vite on tombe sous son charme.

Globe-trotteuse dans l’âme, la jeune femme a fait de New York son effigie, grâce notamment à une partie de sa famille, chez qui elle passait ses étés étant petite fille.

De la culture hip-hop à la soul, il n’y a qu’un pas. C’est à cet instant précis qu’elle prendra conscience que sa voix pouvait être une arme fatale.

Pour Voodoo funk, son premier album en partie réalisé avec Erik West à Montréal et Tariq Khan à New York en 2012, à qui l’on devra notamment la superbe pièce ” I love you ” l’hymne à l’amour, Mafé nous démontrait une nouvelle fois que la musique n’avait pas de frontière.

Mafé aura pu ainsi exporter sa musique dans plusieurs festivals d’Europe partageant la scène avec des artistes internationaux tels que Kara Sylla Ka, Tdoz le Peyizan ou encore avec le fantasque Mark Kelly; performant sur des scènes telles que le Moods de Zurich, le Festival Pleins feux de Bonneville en France, Le festival Afrophingster à Winterthur ou l’Auvernier Jazz Festival que nous vous citions un peu plus haut.

Tout en travaillant sur les titres de son deuxième album empreint de rythmes d’une soul/world propre à elle, Mafé vous fait découvrir sa nouvelle série virtuelle; Mafé Home Sessions, ces sessions accoustiques tournées dans plusieurs villes présentent des chansons originales ou des reprises revisitées par Mafé et divers musiciens rencontrés lors de ces voyages dont voici un extrait.

 

Détails&Infos:

mafemusic.com

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail