Il nous revient de sa première édition éclose en 2017 pour le premier week-end du joli mois de mai 2019: le Festival Musique pour tous! Cet événement exprime clairement son fil rouge en défendant le droit de chacun de vivre l’art et la culture pleinement.

C’est à la Maison de Quartier de Chailly, Avenue de la Vallonnette 12 à Lausanne, que sera proposé un joyeux mélange d’artistes amateurs ou non, tous considérés unanimement comme autant de coups de cœur qu’ont eu les organisateurs et bénévoles, toujours, nous dit-on dans le souci d’offrir là un maximum de diversité.

“Nous existons d’abord pour promouvoir la pratique artistique par des personnes en situation de handicap. Plus largement, notre cheval de bataille, c’est la biodiversité sociale. L’enjeu est de retranscrire cela dans la programmation”, nous explique Gaëtan Beauchet .

À l’origine de leur projet, un constat “de terrain” implacable alarmait ce comité composé d’Aude Leclerc, Laurence Vérant, Maud Feuillet, Alice Fidon ,Virginie Burgun, Simon Gilles et Gaëtan Beauchet, tous musicien-ne-s et professeur-e-s de musique: “Pour accéder à la pratique de la musique il est préférable voire nécessaire d’être en bonne santé mentale, physique et financière”.

La loi Fédérale sur l’élimination des inégalités frappant les personnes handicapées (Lhand) est apparue certes depuis 2002 mais il ne semble pourtant pas que les choses bougent beaucoup plus dans les écoles de musique depuis.

Pourtant, on peut observer que ça fourmille d’idées créatives dans beaucoup de structures, d’associations qui agissent pour cette cause, “certaines depuis plus de trente ans”.

La Bulle d’air (GE), Autrement Aujourd’hui (GE) par exemple, travailleraient dans une trop grande confidentialité et c’est justement ce qui attise l’envie d’exister de ce Festival Musique pour tous, les faire connaître et promouvoir leur action! “La musique est une fête et malheureusement beaucoup trop de personnes n’y sont pas conviées. Alors on donne de la voix pour faire entendre celles des autres!” On entend bien ce côté militant au centre des festivités, le mot valise approprié pour le décrire s’affiche avec évidence : “Festilitant!”

Ces deux belles journées se déclinent autour du son et de la danse, avec la Cie Monochrome qui leur fait le plaisir de venir le dimanche 5 mai “et ça sent déjà le highlight!”.

Les Manipulaires mijotent quelque chose de poétique en première mondiale dans leur création originale de théâtre musicale “Doubles”, oui carrément, m’sieur-dame. Et comme l’année dernière ils avaient été plébiscités, le groupe SonO’Rythme rempile avec bonheur dans une formation élargie nommée Gamaka qui officiera ce samedi 4 mai à 16.00. Il y aura des Musiques de Nulle Part avec Nicolas Bras où l’on pourra participer à l’élaboration d’une structure musicale collective en atelier parce qu’on a tous une oreille d’explorateur.

Les Sept’Ainsi, 7 jeunes artistes de rue issus de la Riviera vaudoise, feront leurs belles et drôles irruptions tout au long de la journée du samedi. Tu auras notamment la chance de te faire emmener en pirogue avec le concert de The Two, on les aime eux!

Quant au Chœur Auguste, il t’entraînera dimanche avec La chanson de Fribourg dans une inspiration libre puisée dans le Cercle des Menteurs ( recueil de Jean-Claude Carrière) et il fera bon philosopher sur les contes du monde entier. Tu aimes les cercles et les êtres humains te passionnent? Vas-y franchement alors!

C’est difficile pour Gaëtan de nous piocher un coup de cœur en particulier, certes, mais il nous glisse néanmoins qu’il a vraiment hâte de découvrir le spectacle de danse BIST DU FREI? par la Cie Monochrome: “Juste 2 danseurs pour transcender le handicap et questionner nos limites, nos barrières.”

Comme on peut voir et entendre donc, le comité prend tout ce qui leur permettra d’aller plus loin dans l’accès pour toutes et tous à la musique: “Par exemple, on espère avoir lors de la prochaine édition en juin 2020 les subventions pour aborder la question de la musique avec les personnes sourdes. Il existe un système d’écoute par résonance osseuse qui est unique au monde. Des stations d’écoute ont été conçues au Mans (France) et c’est un vœu très cher du festival de pouvoir les faire venir à Lausanne!”

Nous, on croise les doigts et les orteils en, en espérant que le message soit passé. On s’engage même à danser sous la pluie ( en été) dans la rue si ça marche.

On souhaite à ce chouette Festival Musique pour tous “que les gens qui auront couru aux 20 km de Lausanne le matin de venir profiter dans l’après-midi de tout ce que le festival a à leur offrir!”

Rendez-vous donc sans faute sous le préau à 15.00 samedi avec l’Ensemble Eole et la classe primaire d’accueil du collège vieux-moulin!

Pour ce faire, suivez les grues en origami qui voltigent sur les routes du monde.

Détails & Infos :

Festival Musique pour tous official website

Festival Musique pour tous official fan page 

Festival Musique pour tous on instagram

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail