Quelques jours avant sa venue au Nebia poche à Bienne en ce First Friday de septembre, Melissa Kassab nous avait accordé un peu de son temps pour une interview particulière, en plein milieu de sa salle de bains, pour la qualité du son. Evidemment.

Après avoir sorti son album “DOG” en 2017 avec le Label Cheptel Records, elle sillonne les ondes et c’est comme si on l’attendait depuis longtemps.

Un jour piqué de son adolescence, elle vivait alors sa première peine de coeur à Berlin, n’avait pas de tune et c’est son chant mêlé à sa guitare qui lui ont permis de commencer l’école musicale en autodidacte dans le métro.

Tout inspire cette genevoise aux origines libanaises, les choses de la vie, les musique qu’elle entend, l’univers. La jeune femme chante uniquement en anglais ce qui pourrait ressembler à des bouts de voyage, tant sa voix parcourt un chemin suave et vertigineux entre le folk et le blues.

On l’imagine pieds nus avec des grosses bottes boueuses dans les mains, marchant sur l’asphalte, guitare en bandoulière, les cheveux éparpillés par le vent. Il y a cette fameuse lumière d’après la pluie. Elle chante. Le genre d’effet subliminal qui arrive quand tes oreilles viennent à sa rencontre.

En attendant, elle dit salut à quelqu’un dans sa salle de bains. Cash et frappée d’un humour incomparable, difficile de la définir selon elle. Aujourd’hui, elle serait basique et pluvieuse parce qu’elle va au musée d’histoires naturelles , demain elle sera un mélange diffus et surréaliste entre la boule disco et la psychopathe, et ce week-end elle ira couper du bois dans la montagne. “On n’est pas qu’un truc”. En ce moment, elle aimerait bien une nouvelle guitare ou alors une gouttière. Parce que les gouttières, c’est beau. Quelque part.

Pour la petite histoire parmi les autres de sa vie d’artiste, au Bad Bonn Kilbi de Dudingen dans le canton de Fribourg de l’année passée, elle a trouvé un pull en laine qui semblait avoir été choyé depuis tant d’années parce que rapiécé sur plusieurs endroits. Ce pull, elle l’a gardé une année avec elle et puis, pleine d’espoir, elle pensait trouver la joie de celle à qui il appartenait, au même endroit l’année suivante. Sauf que non.

Nous pensons, après cette chute sans suite attendue, qu’elle cherche encore secrètement la personne propriétaire de ce pull, donc si vous avez des infos, faites nous suivre. Merci chaud-alpaga.

Elle construit ses chansons de manière inconsciente et part souvent d’un seul mot. Ensuite, elle se dirige entièrement sur quelque chose de fluide et d’imprévisible. Il y a pas mal d’inconvénient à l’intuitif, comme les enregistrements manqués par exemple.

Ce qui signe le charme de son style. Sensible et indubitablement terrienne.

Détails & Infos :

Melissa Kassab Official Website 

Melissa Kassab Fan page Official 

Cheptel Records Official Website

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail