Urban Nation Museum Berlin
Oct201702

C’est lors de son passage en Allemagne qu’il est venu l’idée à Emilie Brion de myurbanplanet.ch d’aller se balader du côté de Bülowstrasse 7 dans le quartier berlinois de Schöneberg qui, une fois n’est pas coutume n’inaugurait pas qu’une oeuvre, les 16-17 septembre derniers, mais Urban Nation – Museum for Urban Contemporary Art, un projet financé par la Berliner Lotto-Stiftung.

Un week-end qui selon les chiffres fournis par Urban Nation aurait réuni plus de 13 000 curieux.

Composé de 2 niveaux, le bâtiment déjà existant fût construit durant la période Wilhelminien, on en veut pour preuve son style néo-baroque allant de 1871 à 1918, caractérisé par l’abondance décorative, les arabesques, les colonnes pompeuses, les fioritures en relief.

Atypique, la particularité de ce musée, en plus de son métro aérien permettant aux oeuvres exposées de pouvoir être observées aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur, réside en sa façade éphémère extérieure permettant ainsi aux créations représentées d’être interchangeables, pour ainsi voyager de musée en musée.

 

Contrairement à un musée conventionnel, l’architecture et les surfaces du bâtiment ont dû subir un réaménagement complet, le transformant en un espace d’exposition moderne entièrement dédié au graffiti et au street art.

Un véritable centre d’expositions, de recherches et d’échanges sur l’art urbain unique au monde.

Dirigé de mains de fer par sa directrice et ancienne galeriste, Yasha Young a eu l’initiative d’inviter régulièrement depuis la fin de l’année 2013 des artistes et conservateurs locaux et internationaux à redessiner les espaces urbains de Berlin en leur donnant une impulsion artistique positive autour du projet « Connect. Créer. Care  »

À l’origine de ce projet, la Fondation Urban Nation, une association qui a pour objectif de promouvoir la culture urbaine sous toutes ses formes, mettant l’accent sur le soutien financier et la promotion de jeunes artistes émergents issus de l’art contemporain urbain et la scène graffiti / Street Art.

Ces différents événements artistiques ont permis à de nombreuses œuvres de constituer la base de la collection du musée.

Autre particularité, l’oeuvre phénoménale de la photographe et documentaliste américaine Martha Cooper. En effet, la bibliothèque Martha Cooper contient une partie importante de sa collection personnelle qu’elle a donné au musée.

Ses photographies sont très précieuses car elles font parties des premiers enregistrements de l’art urbain. Elles documentent ainsi nettement son émergence et son évolution depuis les années 1970.)

 

Emilie aura également pu découvrir les plus de 150 oeuvres d’artistes de renom déjà exposées dans la bâtisse, tels que celles de Banksy, Obey, David Walker, Borondo, Inti, le duo allemand Herakut, Faith 47, Jef AérosolDeih XLF, Blek le rat pour ne citer qu’eux.

Emilie aura également pu apprécier la grande sculpture de Seth, réalisée spécialement pour l’événement ou encore la réalisation d’Invader qui a eu l’honneur de pouvoir ouvrir le bal, en dévoilant sa nouvelle plaque datée de 2017, commémorant ainsi la naissance du musée.

Le spectacle se déroulait aussi dans la rue, où les murs ont également été investis par de nombreux artistes tels que David de la Mano, D*Face, Cyrcle, Vhils pour ne citer qu’eux.

 



		
		


		
		

 

L’objectif maintenant sera de mettre en place des résidences afin de soutenir les talents de la scène émergente locale sans oublier de lier les habitants du quartier de Schöneberg à un avenir participatif dans la création artistique.

Alors si vous êtes de passage à Berlin où si vous comptez vous y rendre, n’hésitez pas à aller vous balader du côté de Bülowstrasse, ça en vaut le détour. 

Sachez aussi que les prochaines expositions, les ateliers et autres programmes en prévision sont d’ores et déjà en préparation.

 

Détails & Infos :

Urban Nation Official Website

Urban Nation Official Fan Page

 

 

 

 

©Emilie Brion/Aline Rose/Fabrice Huguelet