À la veille de la 18 ème édition du tant attendu Royal Arena Festival qui se tiendra à Orpond les 18-19 août prochains, il était important pour Nicolas Däehler, Co-fondateur et responsable communication de l’événement, de revenir pour myurbanplanet.ch sur les moments qui ont marqué le festival.

L’aventure qui a vu le jour à Täuffelen dans le Seeland en 1999 va à nouveau nous faire vivre 2 belles soirées riches en découvertes, transformant du même coup Orpond, la petite bourgade située non loin de Bienne en véritable Mecque du Hip Hop, le temps d’un week-end.

 

Comme chaque année, cerise sur le gâteau, légendes ou artistes confirmés se tireront la bourre aux côtés de ce qui se fait de mieux en matière de rap US et UK.

Autre point visuel, ancré dans la tradition du Royal Arena Festival celui-là : la «Royal Arena Graffiti Gallery», où plus d’une vingtaine de sprayeurs suisse et internationaux viendront nous présenter l’étendue de leur talent sur les plus de 200 mètres carrés de surface qui leur seront mis à disposition.

Fidèle à ses principes, le festival vibrera également au rythme du «Royal B-BOY BATTLE» du samedi après midi, un grand moment classé dans les inconditionnels immanquables , organisé dans la magnifique Arène, le tout dans une ambiance familiale et ultra positive.

Autre particularité: la passion et l’amour que le public et les organisateurs vouent à ce festival et pour ce qu’il représente. Car ce qu’il faut savoir c’est qu’indépendamment du fait de l’organisation, des structures et des budgets devenus plus conséquents, rien n’ a changé.

Le composition de la prog’, quant à elle, se veut résolument variée alliant légendes, fraîcheur et découvertes, le tout en donnant une plate forme au rap suisse durant 2 jours, et ce dès la première édition.

Leurs rapports aux gens, au langage que cette culture dégage sont à l’identique, pas même les membres du staff, et de l’organisation n’ont bougé, autant dire que le festival n’est pas à vendre.

Les organisateurs n’ont en aucun cas le souhait de s’agrandir, même si la demande est là, mais aussi longtemps qu’ils pourront rester sur ce site extraordinaire, ils garderont cette ligne avec cette identité qu’on lui connait.

Garder la même âme, vivre l’événement à échelle humaine, c’est cela qui fait la signature du festival.

Nous aurions tendance à penser qu’après 18 ans passés à œuvrer afin de faire de cet événement l’un les plus réputés d’Europe, plus rien à leurs yeux ne serait réalisable, mais ça serait mal connaître le comité d’organisation qui en perpétuelle évolution se lance sans cesse de nouveaux défis.

Des défis qu’ils peuvent ajouter aux souvenirs déjà nombreux, on pense notamment au tout dernier concert de l’édition 2007 où les gens avaient pu vivre une expérience inoubliable, lorsque La Coka Nostra, Absolute Beginners, et Helta Skeltah étaient montés spontanément ensemble sur scène pour interpréter un excellentissime «Jump Around» de House Of Pain ! Un pur cadeau pour les festivaliers et les organisateurs présent ce soir là.

L’un des plus beaux souvenirs que le public garde en mémoire, reste celui de cet exemple de solidarité festive ou cette personne en fauteuil roulant s’était littéralement faite transporter par la foule, afin de pouvoir se poster au plus prochain de la grande scène.

Tous cela a de quoi ravir d’année en année autant la nouvelle génération que les papis du début qui, comme nous, étaient déjà de la partie lors de la première édition qui avait eu lieu à Täuffelen il y a 18 ans.

P*ç%*ain ! Tu as oublié de penser à te prendre des billets ? T’inquiète, tu a dès maintenant l’occasion de te rattraper en participant à notre concours, puisque myurbanplanet.ch en collaboration avec le Royal Arena Festival te propose de gagner des entrées pour assister aux concerts & more qui auront lieu à Orpond, les 18 et 19 août prochains .

 

Détails & Infos :

Royal Arena Festival Official Website

Royal Arena Festival Official Fan Page

Royal Arena Festival On Instagram

Royal Arena Festival Official Youtube Channel

Royal Arena Festival On Twitter

 

 

 

 

 

 

 

©Aline Rose & Fabrice Huguelet

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail