C’était jeudi soir dernier, il y a pile une semaine, dans les loges, tous dégoulinants de sueur et à peine après avoir terminé leur set endiablé, donné sur la magnifique scène de la Marée que les cinq membres du groupe de The Black Academy formé en 2015 nous avait donné rendez-vous.

Gregory à la voix, Hugo et Thierry aux guitares, Alex à la basse et Damien à la batterie, tous avaient répondu présent pour une petite interview quelques minutes seulement après avoir eu l’honneur d’ouvrir Festi’Neuch dans le cadre de dimension Jeunes Talents.

D’où vous vient donc votre fucking name ?

Gregory : The Black Academy est inspiré d’un mélange venant de l’un des albums du groupe rock alternatif américain My Chemical Romance intitulé “The Black Parade” et de la bande dessinée “The Umbrella Academy”, écrite par son leader Gerard Way et dessinée par Gabriel Bá, publiée sous forme de comic books il y a de cela quelques années.

J’ai grandi avec l’idée que ce groupe voulait envoyer un message fort au monde entier. En plus d’être super fan de la musique je suis reconnaissant de Gerard Way et de ce que ce groupe a pu nous apporter tout au long de ces années. Créer la musique et amener le groupe là où il est aujourd’hui n’était pas chose gagnée.

C’est de cette inspiration que je parle. Je trouvais très beau le mélange de ces deux choses, car aujourd’hui nous pouvons vraiment nous considérer comme une famille. Quand je publie quelque chose nous concernant sur nos différents réseaux sociaux j’aime bien commencer par : Join The Black Academy. Cela donne vraiment l’impression de faire partie de….

-Sachant désormais depuis aujourd’hui de quel bois vous vous chauffez et de toute la puissance et l’énergie que vous dégagez et déployez hors et sur la scène, que voudriez-vous dire aux gens souhaitant vous voir en live?

Il faut s’attendre à des sensations très différentes à chaque fois, car si ça peut parfois être le bordel, d’autres moments peuvent être notamment très tranquilles. Tout dépend de l’humeur et des sentiments de chacun d’entre nous. On essaye de se persuader que la vie est rose, mais on sait tous que nous faisons face à des instants difficiles, qui ne sont pas prêts de s’arrêter et qui sans doute vont durer des années. Alors à travers notre musique on essaie de donner aux gens la force et des raisons de vivre.

Quelles sont donc vos influences musicales ?

Les Spices Girls, Ketty Perry pour les uns, Justin Bieber pour les autres (rire…) Nous avons été influencé par beaucoup de groupes, en particulier par le Hard Rock. AC/DC pour les riffs, mais également par des groupes plus modernes qui vont du Post Hardcore au Métal en passant par le Punk. Chaque membre y a amené sa petite touche perso. A l’heure où l’industrie et les médias ont pour seul but de fabriquer des stars à tout prix, d’autres, comme nous, avons choisi de ne dépendre que de nous. C’est un projet que nous voulons amener le plus loin possible. Etre reconnu ? Oui, mais pour la qualité et à force de travail !

– Que pourrait-on vous souhaiter pour l’avenir ? Liste non exhaustive, mots clefs, idées en vrac, on est prêt à tout entendre même le pire….

Plein de succès et de pouvoir jouer dans les plus grands festivals du monde, car nous avons créé The Black Academy dans ce but là. J’aime ce groupe du plus profond de mon cœur. Je sais que nous sommes entrain de réaliser quelque chose de grand. (rétorque Gregory.)

Quelle est la suite de votre programme?

Nous serons le 23 juin prochain sur la grande scène de la fête de la musique à Neuchâtel. Et puis il y a «DeadSuperHeroes» notre premier album, que vous pouvez retrouver en vente chez tous les bons disquaires. Un deuxième album est également en préparation.

Crédit Photo : Fabrice Chapuis 

Détails & Infos :

The Black Academy Official Website 

The Black Academy Official Fan Page

 

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail