Le Sonneur
Avr201729

En costard, cravate ou en survêt’, ce soir le Sonneur s’empare de ses baskets. En rencard, il a rendez-vous avec son art. Comme d’hab’ il se glissera dans le rôle du bon, refusant d’endosser celui d’une brute ou d’un truand.

Street-artiste dans l’âme, son  kiff à lui c’est de nous raconter des histoires. En poésie, il sème ses œuvres avec romantisme ou ironie s’adressant aussi bien aux français qu’aux globe-trotters.

Affichées au hasard sur une porte , un mur ou au détour d’une ruelle, ses œuvres bien que fragiles et éphémères, nous laissent souvent avec la bouche en v.

Elles sont belles ces sonnettes rouges dans lesquelles il colle ses mots sur les pas de portes d’entrée des maisons flanquées de noms le plus souvent poétiques ou décalés, parfois même griffées d’héros bad guys de la pop culture.

Ses travaux ont sans doute dû panser bien des maux et dessiner bien des sourires. Quant bien même, changer la perception du quotidien de tout un chacun.

De la distribution de Love Letters qu’il dépose sur les pas de portes d’entrée d’inconnus en passant par la série baptisée Door Hangers, des accroche-portes d’hôtel spécialement customisées, aux porte-clés et ses récentes sérigraphies de trous de serrures, il prolonge et démultiplie ses interventions.

Il nous invite ainsi à la réflexion sur nos rapports à l’autre en milieu urbain.

L’anonyme et l’extraordinaire t’attendent peut-être dans ta rue, le sonneur n’en a pas fini de créer.

 

Détails & Infos :

le sonneur official website

 

 

 

©Fabrice Huguelet & Aline Rose