Jaoulmatitude
Jan201717

C’est à ses 17 ans, lors d’une soirée inspirée, que Marie Crettaz a trouvé son joli nom d’artiste en fusion : Jaoulma. La contraction de ses deux styles de musique préférés et de son prénom.
JAzz-sOUL-MArie

Son Atelier de Communication propose le graphisme, la photographie, le webdesign, la peinture, l’illustration, la musique: il y a de quoi faire c’est évident!

Cette autodidacte suisse aux racines brésiliennes jongle avec l’art, compile dans une mosaique pluridisciplinaire ses regards sur le monde qui l’entoure. Elle compose comme elle respire. Avec authenticité.

On a très mais très envie de vous la présenter.

Rencontre!

Est-ce bien juste, tu es “femme-orchestre”? Explique un peu stp

Jaoulma : Femme orchestre est un terme qu’on m’attribue souvent. La première raison est que je suis une personne qui aime toucher à tout. Je suis un tantinet hyper active et hyper créative, donc j’ai besoin d’explorer énormément de choses. Pour ce qui touche à la musique, j’ai commencé jeune par faire de la guitare (à 5 ans). J’avais vu Ray Charles à Paléo en 1995 et c’est l’artiste « de ma vie », le déclencheur de toutes mes autres découvertes. Puis, j’ai commencé la batterie, ensuite le chant, puis j’ai pianoté un peu et je me suis mise à faire des compositions. Pour ce qui touche au domaine professionnel, ça a été la même chose, à la base un CFC de graphisme, puis du web, du marketing, de la vidéo et de la photographie.

Quel est le meilleur moment du processus créatif pour toi?

Jaoulma : Si seulement il ne pouvait y en avoir qu’un. Je pense que la construction de l’idée, la recherche est le moment le plus excitant. Le cerveau peut faire des associations d’idées facilement sans avoir une contrainte précise. La musique qui peut accompagner ce petit moment peut aussi aider à concevoir des visuels, des ambiances, il faut se laisser embarquer, se connecter avec son « moi » intérieur et oser se lâcher complètement. Même si parfois le résultat n’est pas au rendez-vous :)

Qu’est-ce qui t’inspire là, tout soudain?

Jaoulma : Actuellement je suis très inspirée par la texture. Je pense qu’on ne fait jamais vraiment attention à l’environnement qui nous entoure. ça peut-être une fissure dans le mur, ou, pendant que je réponds à vos questions, les coups de marteaux de mon voisin qui m’inspirent une rythmique pas précise mais dansante. Ce sont les choses du quotidien qui peuvent paraître anodines mais qui donnent tout un charme et une esthétique.

Qu’est-ce que tu fais là? En fait, on est où?

Jaoulma : Assise dans mon canapé à répondre à vos diverses questions avec la chanson de Petit Biscuit « You ».

Partage un moment de ta vie créative avec nous. Accompagnement photo-dessin fortement souhaité!

Jaoulma : Je pense que dans tout étape de vie l’art se transforme et grandit. Un moment fort découle sur un autre.

 

 

 

En voici deux que je souhaite vous exposer:

Le premier que je souhaite vous partager et qui m’a permis d’oser assumer mon identité personnelle de femme « artiste » est le moment où j’ai retrouvé ma famille biologique. J’ai été adoptée à l’âge de trois semaines et je suis venue en Suisse. A mes 23 ans j’ai retrouvé ma mère biologique et je suis allée à Rio pendant deux semaines pour faire connaissance. Je pense que ce voyage m’a changé la vie et m’a ouvert l’esprit. Nous sommes dans un quotidien stressant, compétitif et qui empêche d’être la personne qu’on est au fond de nous. Au Brésil, j’ai pu rassembler les pièces du puzzle manquantes de mon « identité » personnelle. J’ai pu assumer, écrire et prendre confiance en moi. De ce voyage en est sorti diverses compositions musicales, des sorties pour faire des photographies du quotidien, des dessins, des peintures. Tout un monde artistique a pris naissance à ce moment là.

Mais c’est en 2016, la dernière conversation avec ma grand-mère, qui nous a quitté un mois plus tard, qui m’a fait un électro-choc. Elle prenait de mes nouvelles et je lui ai dit que je voulais chanter et faire de la musique. Sa réponse m’a transpercée : « Si tu veux faire de la musique Marie, alors fais de la musique ». J’ai composé suite à sa perte la chanson : « Mamy » « Aujourd’hui tu as quitté la terre, il n’est pas possible de faire un retour en arrière. Depuis le ciel je te vois, tu me souris. Les anges sont devenus tes amis. Mais on est là tu vois. On ne s’en va pas crois-moi. Et on se languit de toi oh Mamy. » Cette chanson est emblématique. Ce fut la première que j’ai osé mettre en ligne sur instagram où je chante. Pendant son enterrement, cela faisait quelques années que je n’avais pas joué de guitare devant un public, je l’ai ressortie et j’ai joué. J’ai senti la force et la bienveillance de ma grand-mère et une immense émotion. Elle a été le déclencheur et la volonté de vouloir continuer que ce soit dans la musique, l’art visuel, le graphisme. « Aujourd’hui tu as quitté la terre, il n’est pas possible de faire un retour en arrière. Depuis le ciel je te vois, tu me souris. Les anges sont devenus tes amis. Mais on est là tu vois. On ne s’en va pas crois-moi. Et on se languit de toi Mamy. » Voici les paroles que je chante avant de commencer toute session musicale ou artistique.

Ta phrase “mantra” du moment?

Jaoulma :Ma phrase du moment que j’adore est « Chaque enfant est un artiste, le problème c’est de rester un artiste lorsqu’on grandit » de Pablo Picasso.

On te souhaite quoi nous?

Jaoulma : C’est une excellente question. Je suis une personne, j’aime le dire, « du noir » ou de « derrière les projecteurs », la prochaine étape serait peut-être d’allumer le projecteur et donc de me souhaiter un bon parcours artistique avec de nouveaux projets riches et variés.

Alors si comme nous, vous êtes tout contents de voir s’épanouir un univers en constante créativité, avec cette envie de respirer les sons et couleurs au moment présent, de tout capter et d’en restituer l’arôme-l’esquisse-l’essentiel, on est chez Jaoulma.

En pleine lumière.

On a hâte de partager un café avec toi Jaoulma!

 

 

Détails & Infos :

jaoulma official website

jaoulma facebook official

jaoulma on instagram

jaoulma youtube channel

 

 

©Aline Rose