Un ticket pour la lune
Jan201712

Ne sachant pas qui du vaudruzien Benjamin Jendly était Silas ou Silas de Benjamin Jendly, il était important pour nous d’en savoir un peu plus sur cet artiste neuchâtelois bien connu du milieu du Street Art.

En filigrane de ces petits personnages qui peuplent certains murs de la région neuchâteloise- Mister la carotte, Croque, Ziggy, Elvis ou encore Mother’s Milk – nous pourrions supposer que Silas le petit astronaute ne soit pas né de la dernière pluie….d’étoiles

 

En fait, on pourrait dire que la paternité lui a donné la plume pour révéler l’histoire. Enfin.

C’est un peu comme si ils étaient beaucoup dans sa tête au départ. Reste Silas qui les réunit tous et nous invite à rêver tout debout.

Le conte prend de l’ampleur et se développe dans un projet vivant à présent. Pile le bon moment pour proposer nos questions à Benjamin que nous remercions vivement.

 

Qui de Benjamin est Silas ou Silas de Benjamin ?

Benjamin : Silas est le lien que j’ai gardé avec l’enfance, cette envie de rester « libre et insouciant » et qui me permet de créer. L’artistique est pour moi une possibilité illimitée de voyager au quotidien. J’ai toujours prôné la liberté de penser, je déteste tout ce qui nous en éloigne, l’autorité, les systèmes religieux ou les règles institutionnels. (Je les dénonce d’ailleurs volontiers au travers de mon travail).

Vous êtes plusieurs dans ta tête, avoue ? L’idée de te souffler cette histoire ne vient pas uniquement de Silas, pas vrai ?

Benjamin : Ma source d’inspiration est clairement les enfants et évidemment mes propres enfants… J’aime le côté que tout est encore possible pour eux. Ils ne sont pas formatés, il y a ni frontières, ni impossible, la vie est devant et tout est encore ouvert. L’histoire de « Silas le petit astronaute » est vraiment quelque chose que j’ai souhaité écrire pour mes enfants.

Ce qui me plait vraiment dans ce projet c’est qu’il offre la possibilité de faire participer plein de jeunes, une chanteuse de 15 ans, plusieurs enfants pour le chœur, des musiciens, des danseuses… bref, plein de chouettes personnes. C’est un partage que j’espère le plus enrichissant possible pour chacun d’entre eux. De plus, cela regroupe tout ce que j’aime faire ; l’écriture, la musique et le dessin.

Et à toi Benjamin, quelle (s) histoire (s) te racontait-on avant de t’endormir ? Celles qui font ce que tu es devenu aujourd’hui ?

Benjamin : Plein d’histoires, énormément de bandes dessinés, de musique… Il est certain que cela a eu plus d’impact sur moi que les cours de mathématiques et les devoirs d’allemand !!! ☺

Que pourrait-on te souhaiter ? Liste non exhaustive, mots clefs, idées en vrac, on est prêt à tout entendre même le pire….

Benjamin : Simplement de continuer à prendre du plaisir avec tout cela. Pouvoir m’y consacrer encore plus et que cela puisse donner envie à d’autres personnes de réaliser leurs propres projets.

Que dirais-tu au petit gars que tu étais avant ?

Benjamin : Je lui dirais de croire en lui et de se foutre totalement du jugement des autres. Il lui faudra tenir bon car les pièges sont nombreux pour lui faire renoncer à ses passions et le remettre sur le chemin tout tracé de la « normalité ». L’enfance est une chose très précieuse qu’il faut essayer de garder en soi le plus longtemps possible. Je pense que c’est en grande partie elle qui nous permet de rester créatif, éveillé et ouvert d’esprit.

 

Comme vous êtes tout aussi curieux que nous, on vous souhaite une belle lecture.

 

Détails & Infos :

benjamin Jendly official website

projet-silas official website

 

 

©Fabrice Huguelet & Aline Rose