C’est au Numa-Droz, près des salles d’arts visuels à Neuchâtel que nous avons donné rendez-vous à Vincent Engetschwiler et Gianni Lecci, les deux jeunes membres de L’Atelier.

C‘est dans une ambiance chaleureuse et joviale que ceux qui se font appeler Vynse et Jems ont accepté de répondre à nos questions peu avant leur prestation qui aura lieu sur la scène de la Marée à l’occasion de la 4 ème édition Dimension Jeunes Talents organisée par le Centre des Loisirs de Neuchatel et Festi’Neuch.

Tout a commencé il y a six ans. Vincent travaillait en tant qu’animateur stagiaire à la JDLC (Jeunesse de la Cote) à Peseux dans le canton de Neuchâtel, lorsque Gianni et ses amis ont débarqué.

C’est en nettoyant les restes d’une soirée qui comme à l’accoutumée avait rencontré le succès que l’ont connaît, que Vincent est tombé sur une serviette en papier sur laquelle Gianni avait laissé un écrit. Impressionné par son talent, il le rappela.

Créer un groupe s’imposa alors comme une évidence. Mais qu’a donc poussé nos deux MC’s à se lancer dans le rap ?

Alors que Gianni rêvait de scène depuis sa plus tendre enfance, l’oncle à Vincent quant à lui se voyait déjà donné un nom d’artiste à son neveu persuadé qu’il percerait dans le rap dès qu’il se mettrait à pousser des vocalises à la chorale du coin.

C’est ainsi que de l’union de ces deux passionnés naquit un groupe, “L’Atelier”.

Mais au fait, pourquoi ce nom ? Parce-que dans un atelier on travaille dur pour arriver à ce que l’on veut, tout simplement !

Alors comment donc nos garçons fonts ils pour se retrouver, étant donné que l’un étudie à la HES à Sierre (VS), alors que l’autre réside à Fontainemelon (NE) et travaille pour le service de la consommation et des affaires vétérinaires en tant qu’employé de commerce ?

Pour les maquettes en studio, c’est Jems qui se rend en Valais et Vynse, lui vient à Neuchâtel pour les répétitions des concerts.

Et lorsque nous leur avons demandé s’ils voulaient nous faire part d’un sujet d’actualité ou d’une polémique qui leur tient particulièrement à cœur, Vynse nous a parlé de l’immigration et de la cause LGBT (Lesbienne, Gay, Bi, Transgenre).

Il trouve qu’en ces temps troubles, tout le monde a besoin de se serrer les coudes et d’aider ceux dans le besoin. Il pense également que tout le monde a le droit de s’assumer pleinement sans faire la cible de préjugés sans fondement.

Jems, quant à lui, nous a fait part de son agacement face aux personnes jugeant certains groupes sans s’être renseignés sur eux auparavant.

Il a également pointé du doigt cette histoire d’affiches placardées en ville de Neuchâtel par un étudiant en difficulté financière n’ayant plus le droit de toucher l’aide sociale. Il dénonce par là les failles du système social, qui selon lui devrait être plus en accord avec son titre.

L’Atelier, c’est eux. Deux MC’s de 23 et 21 ans, touchés par l’actualité. Deux jeunes pleins de rêves, comme devenir réalisateur de films ou avoir un salaire à cinq chiffres à 30 ans.

Un groupe énergique, qui allie en concert le partage, l’expression, le plaisir et des moments de gros délires, comme à la MZ, à la Scred Connexion ou encore à Festi’Neuch, leurs meilleurs souvenirs.

Leur notoriété grandissante les aide à mieux s’organiser et les motive. Et si l’idée d’être connus les séduisait un peu, l’amusement prime sur toute chose. Rien, dans les projets de nos deux amis, ne leur déplaît.

En clair, L’Atelier est un groupe dont on n’a pas fini d’entendre parler.

Détails & Infos :

L’Atelier official website

 

© Valérie Duzcu

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail