Niché Rue Haute 19, au cœur de la vieille ville, naîssait le 1 er septembre dernier le Musée de l’Absurde à Bienne.

À cette occasion, cet endroit hors du commun avait accueilli pour sa première le collectif d’éditeurs Chaux-de-Fonniers Plonk & Replonk. Une exposition complètement drôle et atypique qui avait pris fin le 30 novembre 2015.

La fée de l’absurde, c’est Sandra Romy, directrice artistique, jeune lausannoise étincelante d’idées.

Elle parle du Musée comme d’une bulle propice à l’évasion, où l’on peut faire n’importe quoi mais pas n’importe comment.

La jeune femme marche aux coups de cœur dans ses choix artistiques, c’est ainsi qu’elle a la joie de nous présenter “Planches” sa seconde exposition qui accueille en ses murs les dessinateurs/trices Mix&Remix et Bénédicte Sambo.

On a également tout loisir d’observer les scupltures de Genêt Mayor exposées en vitrine. Un pure régal pour les yeux et l’esprit. Profitons-en, c’est jusqu’au 12 mai prochain.

Donc ici, toutes les formes artistiques peuvent se côtoyer, on est comme dans un rêve en fait, la réalité semble avoir perdu ses repères.

C’est une invitation à toujours plus d’empathie et de convivialité aussi, on y rit bien dans cette bulle de Musée, on est forcément amener à se rapprocher dans les réflexions qui y sont apportées par le biais des expos choisies.

Comme chacun sait, il y a un magnifique terreau d’absurdités dans notre quotidien, la guerre, la surconsommation alors que des gens meurent de faim en sont des exemples bruts.

“L’Univers de chacun est Universel” . Ionesco

Tout est question de dosage pour illustrer l’Absurde du Musée selon Sandra, il y a cependant des ingrédients indispensables comme l’humour, le côté décalé et irréel des choses.

Nous vous recommandons vivement de devenir une Very Absurd Person, c’est déjà une étape magnifique dans sa vie.

En plus, au prix de 100.- par année, la carte vous permettra de bénéficier de réductions sur les différents évènements.

Il est évident qu’au Musée de l’Absurde, on ne paie pas pour entrer, mais pour y sortir.

Un des plus beaux souvenirs de Sandra a été de voir toute l’effervescence qu’il y a eu au moment de la création du Musée.

On souhaite donc une belle et longue vie à ce projet, vivement qu’il trouve le financement adéquat, afin qu’il puisse encore nous faire vivre de bien délicieuses absurdités .

Détails & Infos :

Musée de l’Absurde official website

Musée de l’Absurde official fan page

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail