De source sûre, c’est bien sur la planète Terre que vit la maman des raplaplas. A Montréal, pour être précis. Dans un vraiment chouette “atelier-boutique” qui vient par ailleurs de fêter en 2015 ses 10 ans d’existence.

Erica, maman des raplaplas, fabrique des doudous, des compagnons de tissus.

il y a dans cette tribu quelques célébrités, notamment ce cher Monsieur Tsé-Tsé: le number one des bébés , les poupées gigognes apprenties marionnettistes car vraiment c’est leur passion, les hibouillottes qui aiment se blottir près des petits pieds la nuit, le couple de clowns indispensables en cas de calinage urgentissime-grands bras conçus exprès pour-ou d’écoute super attentive – grandes oreilles mises à disposition à toute heure-, Serge le Chat,Tim le super-héros, les petites dernières jumelles cosmiques et toute une ribambelle de personnages terriblement attachants à découvrir au fil des jours.

 

Effectivement l’une des jumelles ( en photo juste la en haut, c’est vous dire si c’est cosmique) ira rejoindre un enfant hospitalisé avec un message personnalisé, tandis que l’autre vivra des aventures différentes. De quoi inspirer de belles histoires complices.

Une raplapla, c’est une poupée en tissu, aux cheveux souvent hirsutes, avec un sourire immense, signe distinctif par excellence.

Les raplaplas racontent leurs histoires à Erica et déclinent leur identité après fabrication. On peut lire leurs aventures délicieusement drôles et poétiques sur raplapla.com. La première née s’appelait Eglantine. Depuis, elle a de bien nombreux frères et soeurs qui ont déja voyagé un peu partout dans le monde en compagnie d’enfants, petits et grands.

 

Nous nous sommes demandés pourquoi les raplaplas ne perdaient pas leur sourire au lavage et nous pouvons à présent dévoiler le magique subterfuge: “en fait, elles détestent passer à la machine à laver. Sans que vous vous en rendiez compte, elles se faufilent systématiquement hors du lavage juste avant que vous ne refermiez la porte de la machine. Ce qui explique ce sourire monalisesque qui ne perd pas de son éclat avec les années”

Erica s’inspire des matières et des couleurs pour ses créations raplaplesques. Lorsque l’on vient à sa rencontre, on entre dans un univers rempli de tissus de toutes nuances, au milieu de grosses machines à coudre et on est juste là, dans un coin de l’enfance bien précieux et tout merveilleux.

Cela nous rappelle notre liberté, et c’est ce qu’elle aime Erica, entre autres. Parce qu’elle adore aussi se promener dans sa petite camionnette trop joliment customisée et peut être qu’un jour elle fera un grand voyage avec. Elle aime voir les gens heureux et en bonne santé.Chaque rencontre avec un enfant qui aime sa raplapla est pur bonheur.

Comme quoi, les longs dimanches pluvieux à la campagne sans télé au coin du feu ont du bon car c’est la qu’ Erica ado a appris la couture avec sa soeur et sa maman.

Merci pour la distribution de petites lumières dans les yeux de nos bambins. Nous, on en redemande !

Détails & Infos:

raplapla official website

raplapla official fan page

 

 

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail