C’est à la rotonde de Bienne que nous avions donné rendez-vous à Mathieu Segur Aka Kala, à la veille de la 4ème édition du Glucose Festival auquel il prendra part le 23 mai prochain en tant que gagnant du tremplin 2015.

Conscients du temps qui nous était donné, car étant compté, il était pour nous évident de profiter de cette opportunité sachant que Mathieu et ses musiciens composés de Jérémy Abbott (Clavier) Sébastien Rüegg (Batterie) Florian Buta (Basse) Philippe Bourqui (Guitare) jouiraient à la suite de notre rencontre d’une actualité qui leur laisserait que très peu de temps.

C’est donc dans une ambiance bon enfant que ce talentueux et sympathique jeune père est revenu pour nous sur les épisodes qui ont marqué sa vie!

Né à Paris d’une mère Allemande et d’un père martiniquais, Mathieu posera ses valises dans différents lieux d’Europe durant une bonne partie de son enfance.

Ce qui aujourd’hui à 26 ans n’est pas pour lui déplaire puisque à la suite de ses diverses influences, il accouchera d’un style musical que lui seul a le secret.

Photo: Fred Jonin

Bien que ses influences soit principalement tourné vers le hip-hop, Mathieu Segur réussira avec le temps à faire de sa musique sa marque de fabrique.

Auteur, compositeur, intérprète le jeune homme est sur tous les fronts. Il ne se contente plus uniquement d’enregistrer ses propres morceaux, mais incorpore dans ses choix musicaux divers instruments dont la batterie, car ce qu’il faut savoir c’est que Mathieu est un batteur avant tout.

kala 3

Photo: Dominique Schreckling

À l’écoute de ” Sans frontière ” son premier album  sorti en 2008 et ” Dans l’air du temps ” son dernier album sorti l’année dernière, le constat est rapide et très intéressant musicalement. Les chansons nées de ces galettes tournent toujours à partir d’un et seul titre pour chaque album.

Que ce soit sur cd ou sur scène le plus important pour le jeune homme c’est de partager du bonheur, de faire vibrer, bouger ou encore danser les gens de quelque manière que ce soit.

Aujourd’hui davantage que par le passé Mathieu Segur tente d’apporter à ses textes des thèmes qui lui tiennent à cœur mais qui peuvent également le ronger de l’intérieur tels que les sujets d’actualités que l’on connaît et qui bouleversent tout à chacun.

Ce qui me touche le plus en ce moment c’est le fanatisme ambiant, l’extrémisme qui règne un peu partout sur la planète ! Je trouve dommage que nous n’avons jamais réussi à vivre ensemble dans la paix en nous respectant les uns les autres. Je pense que le plus important c’est d’être heureux, et ce, peu importe de quelle manière…Que l’on soit juif, musulman, crétien, homosexuel, hétéro, peu importe ! L’important c’est que l’on puisse vivre ensemble, se respecter et respecter nos différences. Si nous étions tous pareils autant créer des machines à notre place, ça serait pareil. Moi personnellement je me nourris de toutes ces cultures différentes, rencontrer des gens venant d’autres pays m’expliquant de quelle manière ils ressentent les choses parce que de mon côté je les ressens différemment. C’est dommage qu’à l’heure actuelle nous sommes de moins en moins capables de le faire alors qu’aujourd’hui nous sommes de plus en plus mélangés, le futur étant le métissage, car nous avons tous en nous différentes cultures mais on n’est plus capable de le partager.

Détails&Infos:

Kala Music official website

Kala Music official fan page

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail