Ces dernières années, les agences de presse et les marques font  appel au Street art dans leurs campagnes publicitaires pour développer une image plus jeune, urbaine et branchée. Les artistes acceptent de s’accoler à ces marques dans le milieu de l’automobile, de la mode, de la musique et du jeu vidéo.

Hyundai i20 et son spot tv 2015

La dernière publicité de la marque présente la Hyundai i20 où l’on y voit la voiture rouler dans les rues Londoniennes décorées de pochoir et fresques sur les murs.

On y retrouve notamment le travail de l’artiste anglais JPS avec ses pochoirs du singe et chat ou encore la sculpture gonflable de Filthy Luker avec des tentacules vertes sortant d’un bâtiment.

Photos : JPS

Extrait des coulisses de la pub Hyundai i20 et son spot tv 2015

EastPak : Tag My Bag

Depuis 2009, la marque East Pak en partenariat avec les marqueurs POSCA lance chaque année l’opération « TAG MY BAG ».

Une vingtaine d’ artistes urbains sont mandatés pour customiser un sac à dos de la marque mis en vente au grand public dont les créations sont visibles sur la page facebook de la marque à l’adresse que voici : EastPak France officiel   .

L’artiste Noé Two a participé à la dernière  opération 2014 en réalisant une Yenne sur un sac de la marque.

Photo : Noé Two

On peut également retrouver  actuellement le travail de Noé Two dans le métro parisien sur les affiches publicitaires de Sennheiser pour vendre son nouveau casque audio « urban sound ».

Dans le cadre de la campagne Momentum, la marque a fait appel à l’artiste pour mettre en avant ses liens entre la musique et l’art!

Photo : Emilie Brion

Dans le secteur de la mode, en septembre 2013, la marque CONVERSE France avait lancé une campagne publicitaire « Shoes are boring. Wear Sneakers » dans les stations de métro parisiens en donnant carte blanche à trois streets artistes KASHINK , NIARK1 et HOPARE, pour détourner une quinzaine d’affiches de la marque.

Photo : Emilie Brion

Photo : Emilie Brion

La grande distribution s’est lancée également sur la tendance de la mode urbaine.  MONOPRIX, l’enseigne Française de grande distribution, a invité pour sa collection de la rentrée 2014 les trois artistes Pro 176, Nasty et Tanc à concevoir une collection Street Art pour Monoprix qui comprend des t-shirts, sweats, baskets, foulards, pochettes mises à disposition du grand public.

Photo : Emilie Brion

Jeu video

Pour son nouveau jeu vidéo Far Cry4 sortis en novembre 2014, UBISOFT a fait appel au pochoiriste Christian Guémy, alias  C215, pour utiliser une vingtaine d’illustrations de ces pochoirs pour décorer l’univers du jeu.  La marque intègre ainsi l’art urbain dans l’ère numérique.

 

Photo : Emilie Brion –Exposition Fondation EDF

Photo : Emilie Brion –Exposition Fondation EDF

Si elles n’utilisent pas les artistes dans leur marques, les sociétés jouent sur la tendance art urbain pour faire parler d’eux. En 2009, la marque IKEA avait installé dans quelques stations de métros parisiens des canapés pour promouvoir sa nouvelle collection.

La marque SPRITE quant à elle dans sa publicité a repris la technique de l’artiste Liu Bolin, maitre dans l’art du camouflage urbain, pour mettre en avant son produit.

Extrait pub Sprite

Grâce à ces opérations publicitaires, les marques élargissent leurs cibles et touchent un public plus jeune et urbain. Le street art se vend mais aussi fait vendre.

Détails&Infos Artistes :

JPS official fan page

Filthy Luker official website

Noe Two Art Store official website

Kashink official website

Niark one official website

Hopare official website

Liu Bolin official fan page

C215 official website

Expositions en cours à Paris avec C215 : Fondation EDF à Paris jusqu’au 1er Mars :

http://fondation.edf.com/249/programmes/nos-expositions/streetart-l-innovation-au-coeur-d-un-mouvement 

E=mc215 jusqu’au 19 Avril au Musée des Arts et métier :

http://www.arts-et-metiers.net/musee/emc215-dialogues-entre-sciences-et-art-0

 

©Emilie Brion

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail